ADMR de l'Orne Retour accueil
Nos métiers

Les services ADMR demandent de plus en plus de compétences pour offrir aux personnes aidées la qualité, la tranquillité et la sécurité qu'elles attendent.

Les 3 200 associations locales ADMR emploient 77 000 salariés. Chaque année, l'ADMR contribue à la création de milliers d'emplois. L'ADMR développe les compétences de ses salariés et les fait bénéficier de formations reconnues.

A chaque type d'intervention correspond un personnel avec une qualification spécifique qui allie capacités relationnelles et compétences techniques.

 

Agent  à domicile

Il réalise et aide à l'accomplissement des activités domestiques et administratives simples. Il intervient essentiellement auprès des personnes en capacité d'exercer un contrôle et un suivi des tâches quotidiennes. Il réalise les travaux courants d'entretien de la maison.

 

Employé à domicile

ll assiste et soulage les personnes qui ne peuvent plus faire seules les actes ordinaires de la vie courante (entretien du linge, ménage, rangement, courses, préparation des repas simples). Il accompagne la personne âgée au quotidien (sorties et loisirs, assistance administrative, maintien de l'autonomie et relationnel).
L'employé à domicile peut intervenir aussi auprès d'enfants. Il assure le travail lié à leu présence (hygiène et confort, prise des repas, déplacements, activités de loisirs, accompagnement des devoirs).

 

 

 

 

 

Auxiliaire de vie sociale

Il concourt au maintien à domicile d'une personne en situation de dépendance en l'aidant dans les actes essentiels de la vie (aide à la mobilité, aide à la toilette, aide à l'alimentation, aide à la réalisation des courses, aide aux repas, travaux ménagers) mais aussi dans les activités de la vie sociale et relationnelle.
Il participe à l'évaluation de la situation et adapte son intervention en conséquence. Il coordonne son action avec l'ensemble des autres acteurs. Les lieux d'intervention habituels sont : le domicile, les lieux d'accueil de la petite enfance, et les lieux de vie pour personne âgées ou handicapées (non médicalisés).


Auxilaire de puériculture

Il participe à la prise en charge individuelle jusqu’à l’adolescence de l’enfant bien portant, malade ou handicapé. Il répond aux besoins quotidiens de l’enfant, participe aussi aux soins spécialisés qui leur sont donnés et organise des activités d’éveil ou de loisirs.
Il participe à l’identification des besoins de l’enfant, suit son évolution, en informe et rend compte, applique les méthodes et moyens adaptés à l’exécution des soins.
Ces activités s’exercent sous la responsabilité d’une puéricultrice, d’une éducatrice de jeunes enfants, d’un infirmier ou d’autres professionnels du secteur santé, éducatif ou social. A l’ADMR, il peut travailler dans des crêches, des haltes-garderie et des centres de loisirs sans hébergement.

 

 

 

 

Aide médico-psychologique


Il participe à l’accompagnement d’enfants, d’adultes handicapés et de personnes âgées dépendantes, afin de leur apporter l’assistance individualisée que nécessite leur état psychique et physique.
Il accompagne et réalise auprès des personnes les actes essentiels de la vie quotidienne (soins d’hygiène, de confort , activités motrices …). Auprès des plus jeunes, il réalise des activités éducatives visant à encourager l’expression orale, à éveiller, à distraire, à favoriser l’expression corporelle. Il accompagne et encourage les personnes adultes ou âgées dans les activités de la vie sociale et relationnelle, et participe à la prévention et à la sécurité de la personne.
Ces activités s’exercent sous la responsabilité d’un travailleur social ou para-médical, au domicile des personnes ou en institution.

 

Aide soignant(e)


Il assure aux personnes dépendantes physiquement ou mentalement de façon temporaire ou définitive :
-des soins d’hygiène, de confort et de prévention
-une aide spécifique pour accomplir les actes essentiels de la vie
-un soutien moral face à la solitude, la souffrance et la mort.
L’aide-soignant situe son action au sein d’une équipe de travail pluridisciplinaire, participe à l’élaboration du projet de soin tout en transmettant certaines observations aux différents intervenants médico-sociaux, à la famille et aux proches.
A l’ADMR, il travaille dans un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD).
L’aide-soignant travaille sous la responsabilité d’un infirmier coordinateur et en étroite collaboration avec les infirmiers libéraux.

 

 

 

 

Technicien (ne) de l'intervention sociale et familiale (anciennement Travailleuse familiale)


Il est un travailleur social qui intervient auprès de publics fragilisés (familles, enfant, personne âgée ou handicapée). Il apporte un soutien éducatif, technique et psychologique dans les actes de la vie quotidienne et dans l’éducation des enfants. Ce professionnel mène une action sociale préventive et réparatrice qui est le plus souvent réalisée au domicile, en s’appuyant sur les tâches de la vie quotidienne ou dans le cadre d’actions collectives à l’extérieur. Il accompagne la famille pour qu’elle retrouve son autonomie afin d’éviter des interventions plus lourdes, voire des placements en institutions soient évités.
Il favorise l’insertion des personnes et le maintien dans leur environnement et apporte un soutien à la fonction parentale.
Le Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale collabore avec d’autres travailleurs sociaux et il peut être amené à animer des groupes.

 

Educateur de jeunes enfants


Il favorise le développement et l’épanouissement des jeunes enfants qui, pour un temps plus ou moins long, se trouvent hors de leur famille.
Il participe à la définition des projets éducatifs et pédagogiques et à leur mise en œuvre, assure l’encadrement et la vie quotidienne des enfants et participe à l’animation des équipes d’auxiliaires de puériculture ou d’assistantes maternelles.
A l’ADMR, il peut travailler dans des crèches, des haltes-garderie et des centres de loisirs sans hébergement.

 

Infirmier(ère) coordinateur(trice)


Il organise des interventions coordonnées afin de prévenir et/ou de retarder la dégradation progressive de l’état de santé des personnes dépendantes ou handicapées et de leur permettre ainsi de rester à leur domicile ou d’y revenir après une hospitalisation.
A l’ADMR, cette fonction est assurée dans un service de soins infirmiers à domicile ou dans un centre de soins. Le coordinateur évalue les besoins, met en place le plan d’aide et de soins et assure son suivi au domicile. Il participe ponctuellement aux soins à la demande de l’équipe (soutien en fin de vie, accompagnement, gestion des conflits…). Il coordonne tous les intervenants paramédicaux et sociaux : infirmier, aide-soignant, aide médico-psychologique, kinésithérapeute, pédicure, aide à domicile… Il collabore à l’établissement du budget du service et à son suivi. Il participe au recrutement de l’équipe soignante.